Kiwitrip – J5: Les aléas du voyage

C’est une journée de vacances ordinaire qui commence. Après un petit déjeuner au camping, entourés des fumeroles des volcans qui égayent le paysage, nous avons prévu la visite du  Tongariro National Park avant de se diriger tranquillement vers la Cote Ouest.

Le trajet s’effectue à travers des paysages verdoyants; nous sommes souvent ralentis par des « Washouts », des glissements de terrain qui ont emporté la moitié de la chaussée. On a l’impression que c’est tellement fréquent que les néozélandais ont installé un chantier mobile permanent.

Vers 6h du soir, au camping de Whanganui, nous apprenons que les bateaux qui effectuent la traversée vers l’Ile du Sud sont complets pour les 3 jours suivants. La seule option est d’attraper le premier bateau du lendemain… celui de 2h du matin! Nous sommes à 2h30 de route de Wellington, il ne faut pas trainer.

On remballe tout et nous voilà reparti. Il faut manger, donc on s’arrête dans un pub. Le comble: être dans un pub et de ne pas pouvoir boire de bière car il faut reprendre le volant. (En fait, Claude aurait pu avoir sa bière car il a dormi pendant tout le trajet.)

2 réflexions au sujet de « Kiwitrip – J5: Les aléas du voyage »

  1. Je n’y comprends plus rien, je croyais que c’était l’été, or vous n’avez pas l’air d’avoir très chaud. Vous allez trop vite et trop loin j’ai du mal à suivre.
    Ceci dit, les paysages sont toujours aussi beaux et parfois surprenants.

    et puis il y a un hamburger qui me met l’eau à la bouche….

    1. Ça c’est passé au mois de décembre en Nouvelle Zélande. Aujourd’hui, en février, à Canberra, il fait 41°C et à Adélaïde il fait 48°C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *